Traversée Est-Ouest en 10jours

Le temps a filé sur cette fin août car nous avons été bien occupés. Cette fois-ci nous avons pris notre camion canari pour rejoindre le voilier zèbre.

Après une halte de quelques jours en Isère, nous voilà fin près pour reprendre la route.

On passe le dimanche à Grenoble entre famille et ami(e)s sous une chaleur étouffante; on regrette toujours la fraicheur des journées ensoleillées des Açores.

Lundi 16

Au petit matin (5h il fait toujours 23°C donc pas « à la fraiche ») on prend la route depuis notre super spot d’une nuit sur les hauteur de Claix (merci les copines). On trace direction Lyon, même si en aout les bouchons risquent d’être moins nombreux on ne tente pas le diable et on passe les quais du Rhône avant 7h.
On fait une halte à l’échangeur de Perrache pour récupérer Julie et le petit-déjeuner. Puis on prend la direction de Marans à proximité de La Rochelle. 550km et 7h de route au programme, les Freds on arrive ! (Pour plus d’info sur les nouveauté du Fredoya c’est par ici)

Après un trajet sans encombre, une température à midi de 14°C (bienvenu à La Souterraine) et donc un pique-nique sur la route, on arrive au bateau où on retrouve famille et amis perdu de vue depuis bien trop longtemps.

Mardi 17

Matin tranquille et le midi on mange chez François et Francette (un cousin de Fred). L’après-midi les Freds font leur première dose de vaccin et les jeunes prennent les vélos avec Francette direction La Rochelle. Le centre est toujours aussi mignon mais blindé de touristes et flâneurs, un peu dur pour nous tous qui avons oubliés ce qu’est la foule.

Le retour à vélo pique un peu pour Florian (#zeroconditionphysique), surtout après le repas un peu copieux du midi qui nous a fatigués. Océane rêve de la piscine à l’arrivée et c’est une motivation suffisante.

Mercredi 18

Il est temps de s’occuper du gros Fredoya après tout on est aussi venu pour ça, ou au moins pas bloquer les vieux. On attends que la rosée sèche et Océane se fais hisser dans le mat pour démonter les feux de position et changer une drisse en prévision de la descente du génois. Le gros travail étant justement de descendre le Génois et la Grand voile pour les ramener en Isère, les nouvelles voiles étant prévues pour mi-septembre.

Une fois les voiles détachées c’est activité pliages sur le parking, puis chargement dans Jon. 100kgs chacune, de beaux bébés.

Le soir on va diner et jouer au jeux de société avec Arthur un ami d’enfance de Florian qui habite pas très loin de Niort.

Jeudi 19

Océane découvre qu’il y a une piscine à Marans donc session de natation oblige et sinon journée tranquille au bateau.
Le soir on dine chez Catherine et Daniel, des amis de bateaux, rencontrés avec Ulisse au début des années 2000.

Vendredi 20

Julie et Océane profite de la piscine et le soir on récupère Marianne, qui arrive tout droit de Lille en covoit.

Le weekend passe vite entre courses, jeux de société, papote avec les nombreux visiteurs et balade dans Marans : l’office du tourisme avait mis en place pour l’été un jeu de piste avec des rébus musicaux en vitrine des commerces de la ville, bonne occasion de découvrir la ville et de tout faire pour gagner des bons d’achats chez le coiffeur ou opticien du coin. Hélas malgré tout les efforts d’Océane et Julie (qui n’ont toutefois pas voulue bourrer les urnes) leur bulletin ne sera pas tiré au sort 🙁

Lundi soir, Julie reprend la route pour Vienne (Autriche), on va passer la soirée ensemble à La Rochelle. Sur la route on s’arrête voir le tunnel Saint-Léonard, creusé dans la roche sur 1km pour faire passer le canal. C’est impressionnant comme il y fait sombre.

Mardi on chill de nouveau et on fait quelques courses. On s’occupe aussi de Jon avant le retour. Comme les voiles prennent toutes la place il va falloir faire la route d’une traite, on a beau être costaud on arrive pas à les descendre à deux du camion. De plus on emmène Marianne avec nous pour aller passer le weekend en Isère.

Fin aout c’est la fête annuelle au Bois de Claix.

Donc mercredi 21 on fait la route, 10h c’est long mais ça passe bien quand même. La fin de semaine est dictée par les préparatifs du weekend, on est 40 samedi soir donc y a de quoi s’occuper.

Lundi 30, après une petite ellipse festive, on se repose. Cette semaine Florian refait une perfusion de fer et on reprend la route la semaine prochaine. Dans tout ça on n’a toujours pas calé un ciné pour voir Kamelott, ça ne va pas du tout il va falloir agir! (spoiler il est possible qu’on en parle dans le tout premier article de septembre) .

Le mois de septembre s’annonce chargé donc on se pose un peu cette semaine, et puis la météo s’annonce pas ouf donc c’est pas plus mal.

4 réponses sur “Traversée Est-Ouest en 10jours”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *