C’est reparti pour un tour

Cette fois ci on prend le temps ! 13 jours pour faire 1100kms c’est plus confortable.

Lundi 6 septembre passage par la case hĂ´pital de Romans pour Florian et son suivi d’anĂ©mie. Il fait chaud pour rouler mais on tient bon et le soir on se pose après St Étienne, près d’un bras de Loire Ă  St Victor. La vue est pas mal et l’eau est Ă©tonnamment chaude.

Le lendemain on roule de nouveau direction le Lac de Vassivière. Gros coup de cĹ“ur, il est grand, sauvage et calme. Un peu plus froid que la Loire et très marron mais bien agrĂ©able quand mĂŞme. Au matin on fait une balade sur l’ile deBeaumont du Lac et on y dĂ©couvre un boulanger qui fait des super bonnes brioches.

On passe une grosse partie de la journĂ©e au abord du lac, on s’amuse Ă  regarder les prix des maisons mais les plus grandes villes Ă©tant Ă  près de 2h de route c’est tout de mĂŞme un peu trop perdu.

Petit fait amusant en faisant une capture d’Ă©cran de notre position Fred repère que nous passons par la Courtine, lĂ  oĂą il a fait son service militaire (il y a fort longtemps haha)

Finalement il faut tout de mĂŞme reprendre la route car on vise toujours d’arriver au bateau jeudi soir afin d’avoir la journĂ©e de vendredi pour aider les Freds. Le spot du soir est tristoune après Vassivière, le bassin de baignade est petit et frais. Mais y a une tyrolienne pour rĂ©conforter OcĂ©ane.

On se fait un pique-nique chic avec des pâtes fraiches en mode Ă©conomie d’Ă©nergie : cuites Ă  la bouilloire puis attente plutĂ´t 5min que 3, ça marche pas si mal.

Le lendemain matin on fait un petit tour mais il fait gris et on n’est pas trop inspirĂ©s alors on s’invite dès le midi Ă  bord de Fredoya.

Vendredi matin je vais avec les parents et Jon chercher les voiles à La Rochelle. Au final ils ont trouvés plus simple de faire ainsi que de bouger le gros Fredoya. Le plus problématique est de fixer les lattes de la grands voila, la plus longue faisant 6m mais ça passe sur le rétroviseur et on rentre sans problème.

Le weekend c’est amis et famille, on en ressort bien fatiguĂ©s mais contents de tous se retrouver.

Mardi 14 on reprend la route, on s’arrĂŞte le soir chez Arthur et CĂ©line. OcĂ©ane a un peu de taf et besoin d’une bonne connexion Ă  internet pour faire des sauvegarde sur le serveur Ă  la maison et tĂ©lĂ©charger des vidĂ©os sur des banques d’images pour un projet de plateforme de voyage, ça change.

Le lendemain on file Ă  Saumur, grosse dĂ©ception pour OcĂ©ane qui avait repĂ©rĂ© un lac qui s’avère pas baignable mais on dine dans un resto Indien pour se rĂ©conforter. On trouve un spot pour la nuit le long de la Loire très calme pour finir la journĂ©e. Le matin on visite le cadre noir, c’est intĂ©ressant et ça fait remonter des souvenirs. Le midi c’est pique-nique près … d’un lac hihi. Puis on roule jusqu’au Mans pour aller travailler Ă  la mĂ©diathèque et le soir on dine chez des collègue de formation de Valencienne de Flo.
Comme toujours près des villes on tourne un peu le soir pour trouver un emplacement. On tombe sur d’autres voitures qui zones, on s’imagine toujours des chercheurs de drogues bref on s’arrĂŞte pas pour leur demander et on cherche plus loin. Au final on trouve une aire de repos un peu près de la route mais heureusement pas trop passante durant la nuit et on dort bien. Au matin on profite d’une belle foret pour faire une marche matinale et OcĂ©ane s’extasie devant un recueil de furets, au rĂ©veil ils sont tout fous et courent dans tout les sens.

On prend la route en direction de Dreux, et on fait une halte Ă  la FertĂ©-Bernard ou il y a un beau lac. Vous l’aurez compris, baignade oblige puis pique-nique . La sieste nous appelle tout les deux puis on profites d’une bibliothèque juste Ă  cĂ´te du parking, pour une fois OcĂ©ane laisse le boulot de cĂ´tĂ©, merci internet de ne pas trop fonctionner, et se plonge dans une BD.

Il nous reste 3 jours pour faire les 220kms jusqu’Ă  Rantigny et on n’est pas bien inspirĂ©s par les bleds qui reste. En discutant avec Nico et Coralie qui ont vu Dune au cinĂ©ma on se motive pour y aller. Voulant le voir en VO les choix sont vites restreints et on dĂ©cide d’y aller dès ce soir Ă  Nogent-le-Rotrou. La sĂ©ance Ă©tant Ă  20h30, on dine dans un pub Ă  cotĂ© du cinĂ©ma avant.

Samedi c’est les journĂ©e du patrimoine, on en profites pour visiter le château de Nogent, puis on reprend la route après ĂŞtre passer s’approvisionner au marchĂ©. Pause pique-nique (pour changer) près d’un Ă©tang, une fois de plus interdit Ă  la baignade, dommage il Ă©tait prometteur. On arrive Ă  Dreux en fin d’aprem, petit tour dans le centre et jusqu’Ă  la Chapelle Royale qui est payante, ils n’ont pas non plus compris le principe des journĂ©e du patrimoine. (Idem le lendemain Ă  Anet). Pour se « rĂ©conforter » et s’occuper et puis parce qu’on est de gros gourmand on s’achète des churros pour le gouter.

Le soir on se trouve un chemin forestier, un peu « crowdy » en début de soirée, puis Florian trouve un moment tranquille pour tester sa première douche en extérieur.

On reprend la route direction Rantigny, le midi on tombe par chance sur une piscine pile sur la route ! Donc Océane ne se dessèche pas trop et le soir on dine chez Pépé.
Jon est garĂ© safe dans la cour, on part le coeur lĂ©ger prendre le train pour St Marcellin. Jeudi Florian passe ses examens Ă  l’hopital et vendredi on reprend le train pour faire la fĂŞte Ă  Paris. Lundi soir OcĂ©ane va dire au revoir Ă  son Ă©quipe de polo et mercredi on reprendra la route vers la Belgique (mais on vous reparle de tout ça dans un prochain article) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *