La Grande traversée

Pour l’album photo : https://adobe.ly/3uxAmVN

02 Mai ¤ En route pour la Transat, 3300Nm devant nous
J.0 (Jour 0) ▪︎ Isla Mujeres 21°14.8N 86°44.8W

06h00 on prépare le bateau, rangement, ligotage de l’annexe sur le pont.
Au-revoir aux amis et la famille sur les Internets et à 08h40, on est en route.

Une fois la passe d’Isla Murejes franchie, on monte la Grand Voile (abrégée GV) puis on envoie le Génois (GN)
Les moussaillons ne sont pas hyper fiers à cause de la houle un peu de travers et hachée mais on s’échange le bracelet anti mal de mer et on gère pas trop mal malgré tout. 

La première nuit seulement 1 quart et pas 2 pour Océ, 0 pour Flo qui apprend à comater. Le passage le long de Cuba calme la houle, on est reconnaissants. (Ordre des quarts prévu Fred – Oc – Frédo – Florian, 1h30 chacun, avec un roulement tous les jours)

3 mai ¤ on longe Cuba
J.1 ▪︎ 22°38.7N 84°23.4W ; Parcourus 161 Nm; COG : 66° ; vit. : 5.7Nds

Nb: Profitons de ce premier jour pour un petit glossaire de navigation. COG signifie en anglais Cap Over Ground soit le cap réel suivi au niveau du fond marin, il prend en compte la dérive et pas simplement le cap compas. Nm pour Nautical Mile qui est l’unité de distance utilisée en mer, 1Nm = 1852m. Par extension la vitesse s’exprime en Noeuds (Nds) avec 1Nd = 1Nm/h.
Pour plus d’informations sur d’autres termes propre à la navigation dans cet article la page wikipedia.org/wiki/Prise_de_ris est une bonne entrée.

Le bateau se stabilise, la journée est plus agréable. La routine s’installe doucement.
On ne pêche toujours pas car le frigo est encore plein de fruits et légumes frais. Et puis, il y a pas mal de sargasses qui risquent de s’accrocher dans les lignes donc on a la flemme de remonter pour rien. 
La route s’écarte de Cuba un peu plus tôt que prévu. On se retrouve au sud du rail (route maritime) des cargos que l’on arrive à capter via l’AIS (Système d’identification automatique de cap et de route des bateaux équipés, ce qui permet de savoir si on doit se pousser ou non) quand l’informatique le veut bien.

4 mai ¤ merci le Gulfstream
J2 ▪︎23°38.9N 081°52.2W Parcourus 314 Nm Cog 48° vit.8.5 Nds

Premier mail et prise de météo, maman galère un peu à retrouver les réglages . On prend mal au cœur en essayant de l’aider mais Florian retourne à sa lecture et Océane combat avec le bracelet. Après + 2h de sieste, ça va mieux.

Ça n’avancera pas aussi vite tous les jours, grâce au Gulf Stream qui nous pousse vers le détroit de Floride on gagne près de 2.5Nds !

5 Mai ¤ 1ère journée avec le Gennaker
J3 ▪︎ 26°00N 79°51W

Journée banale, le vent faiblit donc on envoie le Gennaker, la voile la plus légère et la plus grande avec ses 140m². Avant ça Océane et Frédo en profitent pour se baigner à la traine avec une vitesse sous les 3nds.

6 mai ¤ le vent faiblit et le courant nous lâche
J4 ▪︎ (passé en UTC-4h soit 09:40 locale) 28°29.8 N 078°53.6 W

On se ramollit. Océane essaye de maintenir un peu de sport mais ça y est, les 3min50 de SallyUp sont difficilement tenables en squat🙄 On dira que c’est la faute à la houle et à la perte d’équilibre 😁
Pensée pour les Zinzins et leur kms de trails journaliers, c’est peut-être pas plus mal d’avoir raté cette transat.

Moyenne un peu moins bonne aujourd’hui mais la météo est un peu changeante. Envoie du Gennaker dans la matinée.

Ce midi de nouveau burgers au grunt fish, préparation à retrouver dans la vidéo 😉📹

En fin d’après-midi, on se prend un bel orage avec coup de vent, éclairs et grosse pluie. Ça rince le pont et il fait moins chaud, pas désagréable. Bon l’eau perd des degrés, les douches vont finir par être frettes 😊

Le capitaine et zébulon frottent les panneaux pour en retirer le sel en disant que ça caille !!!! et la pluie + le vent ça fouette. 🥶

7 mai ¤ la routine s’installe pour de bon
J5 ▪︎ 29°46.2 N 076°55.8 W Parcourus 792 Nm

Dormir, manœuvrer, manger, lire, visionner, écouter, manger, dormir (Se laver, moins depuis que l’eau a perdue 4°C il y a 2 jours 🤭)

8 mai ¤ passage des 1000 miles !
J6 ▪︎ 30°26.9 N 073°51.4 W Parcourus 964 Nm

Pétole dans la matinée, on remballe les voiles et mettons le moteur. Ce dernier permet de profiter de plus d’électricité et le capitaine nous prépare des gourmandises au four: cake à la banane (pour finir les plantains qui fatiguent) et biscuits Iraniens Klejah, Océane y est un peu addict.

16h30 on passe les 1000 miles ! Premier objectif satisfaisant.

9 mai ¤ fin de journée pourrie
J7 ▪︎ 31°43.9 N 071°52.4 W

La houle se fait moins forte mais toujours croisée ce qui n’est pas très agréable et courant dans le pif jusqu’à 2.5 Nds. IL EST INTERDIT de faire des calculs d’ETA (Estimated Time Arrival)

Océane sort pour son sport de fin de journée et un coup d’œil sur la grand voile … décousue sur toute une longueur… au dessus du troisième ris. On la descend, on la fixe pour garder libre juste la partie décousue. Au niveau du haut, soit 3 bons mètres. Ça aurait pu être pire mais ça va être long… D’autant qu’il y aura 3 coutures à faire. Le Génois seul claque trop, on remet donc le moteur. Océane et Fred attaque la couture puis le captaine file en cuisine après qu’on ait eu droit à un beau rayon vert !!! (Hélas Flo mal installé pour maintenir la voile l’a raté il faudra patienter, pour Océane 1 fois tous les 10ans …).
Frédo prend la place de Fred et on finit le bout de fil attaqué, on s’arrête avec la pénombre qui tombe, on reprendra demain. Belle occupation en perspective…

10 Mai ¤ couture, couture, couture
J8 ▪︎ 32°55.4 N 069°44.7 W

7h30 on attaque la couture, le soleil est là, la houle heureusement pas trop présente et le génois tient vaillamment

On avance bien, pause à midi pour un bon repas, et détendre les muscles. On s’y remet direct pour finir au plus vite. L’aprem file vite mais à 18h il manque seulement 50cm sur la 3eme couture. Le capitaine décide que ça tiendra et qu’on finira au prochain temps calme au moteur. Ainsi on renvoie la GV avant le nuit pour avancer plus stable et soulager le GN.

Océane est cuite de fatigue, les autres de soleil. Florian prend le premier quart à la place d’Océ qui s’endort dans son assiette. 

11 mai ¤ repos repos repos
J9 ▪︎ 33°41.8 N 067°11.6 W

Dans l’après midi tangonnage, détangonnage pour trouver l’allure la plus efficace et la plus confortable. Seul exercice de la journée le reste c’est récupération suite à la journée d’hier.


NB : Le tangon est un espar pour tenir la voile d’avant… Ça c’est la définition donnée par le capitaine mais pour faire simple, c’est un long tube réglable qui permet de mettre le génois en opposition de la grand voile quand on est par vent arrière.

12 Mai ¤ Journée au moteur
J10 ▪︎ 34°03.1 N 064°18.3 W Parcourus 1512 Nm

Le vent nous a lâché dans la nuit donc journée au moteur.  Moins confort pour la tête mais contents d’avancer malgré tout et puis le cap’taine nous concocte des plats au four. #beignets pour le goûter slurp 😋

13 .. 14 .. 15 Mai ¤ la grisaille joue sur nos entrailles
J13 samedi 15 – 30°43N 56°47W 1960nm

Océane a un peu broyé du noir ces 2 derniers jours à la vue de la route qui s’allonge à cause d’une météo pourrie : vent et pluie. Mais sauf gros changement de cette dernière, on a fait la moitié de la route et on espère réussir par rattraper des vents plus stables … ces derniers jours on s’est fait chahuter par les grains (forts coups de vent parfois accompagnés de pluie) puis plus rien et moteur. Les nuits ne sont donc pas des plus reposantes quand on s’attend à devoir manœuvrer à tout instant. De nouveau au moteur depuis ce matin, mais le capitaine en profite et nous fait des gâteaux et du pain, ça sent bon et donne le sourire.

Une petite douche à la fraîche 22° dehors, l’eau est remontée à 26° parait (presque) chaude.

On attaque les tableurs pour se projeter sur la suite, pour ce qui est de la traversée en voilier nous reverrons peut-être notre copie 😁 l’arrivée en temps et en heure jouera beaucoup dessus, j’espère que les Açores nous réserveront une météo clémente pour apprécier leur beauté. 🤞

18h cette foutue arrivée s’éloigne de jours en jours, tout du moins notre trace est de plus en plus absurde. Nouvelle météo, nouvelle route, encore du sud pour éviter l’absence de vent ou le vent dans le pif… soit 200miles de plus, 1 jour et demi… Océane ronchonne un peu mais on pense un peu à autre chose avec apéro ti-punch. On ne nous retirera pas qu’on a tout de même fait plus de la moitié et passé les 2000 miles. Il en reste 1800 sur la nouvelle route…

Mardi 18 ¤ les jours se ressemblent
J16 ▪︎ 29°49N 48°22W

Ce soir on passe les 2500 miles donc quasi les 2/3 si la route ne se rallonge pas plus. Peu écrit ces derniers jours mais peu de nouveautés. La météo est meilleure avec moins, voir plus, de pluie. Vent un peu instable mais on avance bien.

Hier petite impression de déjà vu, on a tombé la GV qui s’est de nouveau décousue au niveau de notre reprise mais pas sur trop long. En moins de 2h avec Maman on solidifie le tout pendant que Papa refait la route avec une nouvelle météo pas fun.

On se réconforte en recevant des news de deux autres voiliers. On est tous dans le même panier face à cet anticyclone trop nord qui nous force à faire du sud, cap à 115°… On croise les doigts pour que les vents finissent par être portants à partir de jeudi pour que l’on remonte car pour le moment on vise toujours plutôt Madère ou les Canaries. 😣

🌊🌊🌊

La transat suit son court. Trop de moteur à notre goût, on va sûrement faire bien plus que les 20% habituels mais c’est ce qui permettra de ne pas mettre 45jours.

🌊🌊🌊

Dimanche 23 ¤ Une nuit de manœuvres
J21 ▪︎ 32°08.7N 38°52.9W

Cette nuit pensée pour les copains Géos, passage du Mid-Atlantique Ridge au 31°58N 39°09W, à partir de maintenant même le fond marin essaye de nous rapprocher de notre objectif (à raison de 2.5cm/an on est pas arrivé…)

Sinon après une journée tranquille surtout sans vent tout l’aprèm au moteur. Puis on renvoie des voiles avant l’apéro, à partir de là manœuvres toutes les 2h ou presque. Réduire les voiles, car pré-serré qui nous fait trop giter et le pilote force, puis renvoie dès qu’on ralentit. À 22h petit coup de stress car le pilote force sans raison apparente. Impossible de plonger de nuit sans lampe mais en faisant un petit tour sur nous même le problème est résolu. Surement ces foutues sargasses ou une ligne flottante de filet, une fois de plus, qui devaient gêner les gouvernails. Puis de 2h à 3h30 moteur, donc on remballe toutes les voiles, puis on renvoie tout…

Ce matin on se lève pourtant plutôt en forme et il fait faim ! Le vent continue à joyeusement varier toutes les 5min. On passe de 8nds à 5.5nds.

Et le capitaine annonce que si le vent nous aide un peu on peut arriver dans 5 jours. Mais si il tourne car pour le moment à 36h de l’arrivée la météo annonce 25nds dans le pif … il faudra patienter ou tirer des bords 🤞 soit 2 fois la route.

24 Mai ¤ une journée presque sans manœuvre

Journée avec belle moyenne à plus de 7nds mais nouvelle météo en fin d’aprem qui nous fait reprendre du nord et perdre en vitesse, en passant de pré-serré à vent de travers. Dixit Océane « on va croiser les fesses pour que le vent soit avec nous pour finir ». On est sensé l’avoir un peu dans le pif mais comme actuellement c’est un peu faux de genre 30° la même chose dans 3 jours nous irait bien.

On a repris une heure aujourd’hui, UTC-1 on n’est pas bien sûr de l’heure des Açores mais ça nous recale un peu sur le soleil un poil matinal.

25 Mai ¤ la foutue liste de travaux sans fin
J23 ▪︎ 35°07.7 N 033°45.3 W Parcourus 3375 Nm Cog 34° vit.4.7 Nds

18:15 GV décousue sur 2m … puis totalement le temps de la descendre sous le second ris….. 4m70 : va falloir faire avec, on la range donc en préparant le 2d ris pour le cas où on puisse la renvoyer.

De toute façon, pas assez de vent donc moteur. Vidéo de l’hélice pour voir si quelque chose la ferait vibrer car on trouve tous qu’il y a une nouvelle vibration.

26 mai ¤ on tient le bon bout
J24 ▪︎ 36°28.1 N 031°48.6 W Parcourus 3511 Nm

21h local, Océane prend son quart. La lune se lève, quasi pleine, orangée cachée derrière les nuages, visible par intermittence c’est joli.

Journée au pré serré stable, on marche bien hélas cap un peu trop Est mais si la météo se confirme demain le vent tombera et on fera du moteur pour remonter les quelques 200Nm qu’il reste. On devait donc arriver dans la nuit de samedi ou dimanche si tout va bien.

Comme on a quasi re(re…)vu tout les Astérix et le livre 1 de Kamelott il est temps de retrouver d’autres activités 😊
Je commence à rêver d’un 100m nage libre et d’un bon footing.

J25 ▪︎ Dernière ligne droite

Après le lunch au soleil malgré l’air frais on amène les voiles pour que Océane et Frédo, en combinaisons puissent aller vérifier l’hélice. Qui n’a plus rien de coincé… mais toujours aussi grandiose de se baigner autour du bateau dans ce grand bleu !

On remet le moteur qui ne vibre plus. On le surveille, l’écoute et le bichonne car 0 nœud de vent pendant 36h et après vent dans le pif donc bien contents de l’avoir.

05:00 2d tour de quart pour Frédo mais lever du jour et surtout TERRE en contre-jour à ~42 Nm, Océane n’ose y croire et ne réveille pas Flo pour lui montrer. Après un court repos le jour est bien là et la terre confirmée. Faial, Pico avec son cône volcanique à 2300 m et Sao Jorge derrière

A 10h on a le premier réseau et un comité d’accueil digne de cette longue nav. Des dauphins communs par dizaines viennent nous dire bonjour. Avec sauts et en restant un moment, trop bien !

On devrait arriver ce soir sur l’Ile de Terceira, à Praia da Victoria

21h21 Ancre posée, voisins invités pour le rhum de fin. Belle clôture de transat plus longue que prévue.

La route finale, pas du tout zigzagué …

Conclusion :

  • 500 Nm de plus sur la route mais on aura évité le gros temps, par contre pas mal de moteur (28%).
  • Cela aura permis à Florian de ne pas se dégouter complètement, et de ne pas éliminer complètement l’option de la transat aller Canaries – Antilles (Brésil?) cet automne.
  • La première nuit au mouillage est toujours aussi parfaite.

14 réponses sur “La Grande traversée”

  1. Bravo les amis
    Encore une belle étape en attendant le grand Nord
    On est heureux de vous savoir arrives.
    Pauvre Océane , pas facile de rester sans trop bouger.
    Promis on vous trouvera l adresse d un bon voileux pour recoudre vos voiles…
    Manoir et Raphoros sont également aux Acores depuis quelques jours
    Biz

  2. Super de vous savoir bien arrivés avec une traversée pleine de péripéties mais qui se termine bien
    Bonne continuation.
    Au plaisir de se revoir .

  3. Salut les Z’Amissss ! Les travaux de couture c’est plus tranquille dans mon salon, n’est ce pas Océ 😉. Un peu de repos bien mérité, dans l’attente de votre programme, qui, on le sait, pourra être changé . Bisous du jardin 🐞🐝🦋🌻

    1. Oui c’est sur que mieux installé dans ton salon hihi
      On te tiens informée dès que notre planning se fait. Gros bisous de nous 4 !

    2. Bien vrai ça… vivement un peu de jardinage! Bien qu’.On ne sache pas encore ni où ni avec qui … 😎⛵😘

  4. Fantastic! Bon Journey! We are back in Cordova Alaska remembering our time when the Fred’s were here. Keep us posted. The Azores are my favorite place on the planet. Nice job getting there! All the best from FV Lucas!

  5. Super de pouvoir suivre votre aventure et de voir vos ganache à tous les quatre !
    Profitez bien !
    j’aime particulièrement la petite grimasse d’Océane 😉

    Bisous

  6. J’aime bien votre style littéraire dit  » du télégramme, routine de quart et poésie du large » phrases courtes, dr
    ettes au but. Anyway on s’ennuie jamais a vous lire, entre les lignes aussi. Michel et Lucie du Moyak.

  7. Merci pour ce journal de bord et ces aventures! On ne se lasse jamais de vous lire, et ravie que vous soyez bien arrivés! Bravo une fois de plus pour cette traversée, on pense bien fort à vous. Take care! Xxx

  8. Merci pour ces infos! et bravo!!!
    J’ai bien aimé l’expression « on va croiser les fesses »! Doit pas être facile… hi hi!
    Bon retour sur la terre ferme et… A bientôt!
    gros bisous à tous les 4
    Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *