1ère étape : déménagement

Pour le pré-déménagement par ici > Démenager de Nanterre

Déménager en semaine en plein confinement, n’est pas des plus recommandé pour avoir des bras en plus, heureusement on a pu compter sur notre Nico pour son aide et sa bonne humeur éternelle.

Mercredi ça a été cartons pour ranger toute la vaisselle et crainte réalisée … il n’y en avait pas assez ! Petite excursion dans le quartier et tout va bien on a ce qu’il nous faut.

Le lendemain, levés 7h, merci le beau temps et le soleil qui aide à sortir de sous la couette.
On enfourche nos vélos pour aller récupérer le camion, sur Asnières à 8km de là. Ça roule super bien, on poireaute un peu car CityDrop n’ont visiblement pas bien notifié l’heure et le retrait se fait à 8h30 et non 8h.

Heureusement ça ne bouchonne pas sur les quais pour remonter à Nanterre (en partie merci au télétravail/confinement probablement) et à 9h on est à l’appart, avec une superbe place devant la porte !

Camion rempli en 3h ! Petit stress rangement sur le dernier tiers mais tout passe finalement. Un peu de ménage et on est prêt à l’heure pour recevoir le gardien et faire l’état des lieux. Ce dernier plié en 15min, on prend la route le cœur léger.

On réalise doucement qu’on quitte la région, définitivement on veut y croire, même si on espère aussi pouvoir revenir dire faire un coucou aux collègues et poloïstes, un jour…

La route est longue mais passe mieux que seule en novembre dernier avec la Clio. Merci encore le confinement et couvre-feu : pas de bouchons sur Paris, ni au passage de Lyon. Qu’on passera à 19h05 sous le nez des policiers en train de s’installer au péage, contents de ne pas avoir à montrer patte blanche (car en théorie les attestation déménagement c’est seulement sur les horaires hors couvre feu, super logique).

Arrivée à 21h à Izeron, camion garé facile sur le chemin car de nuit sans lumière on ne tente pas la cour. Une demie-heure plus tard, une fois douchés, tous au lit.

Après une bonne nuit de repos au calme, on se réveille tranquillement, on lance les machines à laver (un peu pressée car hier Océane a pris une douche au gasoil donc tee-shirt imbibé), puis on attends 8h30 les bras reposés de Christophe.

11h30 tout est rangé, les lessives étendues, certains sacs déballés, le canapé réinstallé. On se fait inviter à manger au BdC évidement, Océane en profites pour piquer une tête, sans combi ! Puis route pour Grenoble rendre notre fidèle camion.

On remercie les entrainements aux créneaux à Saint-Cloud pour les entrainements de Polo d’Océane pour réussir à se garer sans encombre dans une place au cm.

Le soir ce sera encore couchés à 21h pour récupérer de nos émotions.

To be continued ... 

6 réponses sur “1ère étape : déménagement”

  1. Une pensée particulière pour le capitaine du Fredoya aujourd’hui…. Bon Anniversaire 🍾🥂🎂 Bon vent 🌬 pense à vous 4 très fort……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *